Logo
  D'Henri Matterne
  
 
Qui sommes-nous ?

Contacts

Oeuvres

Liens



Henry Matterne a écrit de nombreux récits, narrant la vie à Sart-Bernard et dans le Namurois. Il s'attache tout particulièrement à la vie des petites gens.
Zante t Twnte
  • Al Tossint (extrait des histoires de Zande èt Twènète)

Al Tossint

Cette histoire est typique du recueil des histoires de "Zande èt Twènète". Un couple de pensionnés sans histoires; ils ont travaillé toute leur vie, et profitent maintenant de leur temps libre, sans pour autant jeter l'argent par portes et fenêtres.
Ecouter ce texte, lu par l'auteur

Henri Matterne I mozineut dispeûy li piquète do djoû èt gn'aveut co plin l' timps. Il aveut jusse lauké one miète su l' côp d' dij-eûres, li timps d'aller à mèsse. Èt asteûre, ça rac'minceut co, one plouvinerîye di tos lès diâles ; one mwaîje pleuve tote frède avou on vint qui sofleut d' chwache.

- Nos-î èstans co, a-t-i rûtyî l' Zande, èt avou totes lès couraterîyes qu'on-z-a à fé audjoûrdu …

- Qui d'djoz, Zande ?

- Rin, dji n' di rin, Twènète, a-t-i rèspondu tot sètch.
Zande rèfronceut s' mawe dispeûy au matin. I s'avin.n' dispètroné one miète après li d'djuner, one pitite brète, rapôrt à one pouye qu'aveut moussî foû do rèssèré èt qui l' Zande aveut faît rintrer à côps d' sabot. Twènète l'aveut vèyu pa l' finièsse di drî.

- Faurè qu' nos-alanche à l' cimintière quand nos-aurans dîné.

- Gn'a rin qui prèsse, à ç' timps-là.
Zande n'a nin d'dja seû fé s' prandjêre. Twènète aveut r'lâvé lès saquants canetias èt r'mète tot à place è l' coujène. Adon, èle s'a moussî èt prinde si parapli.

- Dji so prète, mi.

- Ayi, dj'arive, dji mèt m' gros casake. Zande a apougnî lès deûs pots d' crisantinmes, onk dins chaque brès, èt Twènète a douviè l' uch. I ploveut.

- On l' done co po rin !

- Vinoz d'zos m' parapli, don !

- Non .na, in Twènète, avou one parèye laurdjeû èt pwîs dj'a m' tchapia.

Mins quand Twènète a one idéye …

Elle a c'mincî à roter esconte di li èt clincî l' parapli po l' mète à iute tantia qu'à l'intréye do l' cimintière Zande èsteut fin frèche. L'aîwe tchèyeut su s' tchapia èt di d'la fin dwrèt è s' cô. Lès fosses di leûs parints èstin.n' quausu au coron, dins lès prumères rindjîyes.

- Tènoz, Zande, avoz vèyu, di-st-èle èt s'astaurdjî pa d'vant on cavau. Waî co vêci, su brâmint dès tombes, on-z-a mârqué RIP. Dji m' dimande todi ci qu' ça vout dîre. Vos n'è l' savoz nin, vos ?

- Siya, Twènète, ça vout dîre : " Rote, i ploût ! "


Retour à la liste des auteurs